Édito

Perpignanaises et Perpignanais, Mes chers compatriotes,

Je serai, lors de l’élection municipale de mars 2020, le candidat du renouveau, de l’espoir, de la rupture, de l’avenir !

Du renouveau, car je n’ai jamais participé à la gestion désastreuse de notre ville alors que tous mes concurrents ont partagé la gestion locale avec la droite, le centre ou la gauche. Qu’il s’agisse de la mairie de Perpignan en tant qu’adjoints, du Conseil départemental ou régional, ou comme soutien d’Emmanuel Macron avec des résultats humains, économiques ou sociaux absolument accablants.

De l’espoir, car notre ville et notre agglomération bénéficient d’un potentiel énorme mais malheureusement inexploité. La politique menée jusqu’ici ne tient aucunement compte des expériences de terrain et des idées des professionnels de l’économie, de l’entreprise ou du commerce. Cet espoir doit se réaliser dans le dialogue et la confiance retrouvée. Cet espoir, je l’incarnerai en démontrant, comme à Béziers, qu’une autre politique est possible et que Perpignan peut devenir une ville attractive, dynamique et innovante.

De la rupture, car mes adversaires sont tous complices des politiques menées jusqu’ici et sont tous de connivence dans ce vieux système politique qui n’a que trop duré. Rompre, c’est changer de visage, changer d’orientation générale en matière de choix économiques, prendre des décisions courageuses en matière de sécurité, initier des dialogues et des concertations qui forgeront les décisions pour le bien-être de tous. Rompre, c’est enfin arrêter le clientélisme municipal et le communautarisme, pour privilégier le mérite, la compétence, l’égalité et l’intérêt général.

Enfin de l’avenir, car Perpignan doit voir l’avenir en grand dans tous les domaines. Dans la réduction de la fracture sociale, de la fracture territoriale et dans le développement d’une autre image. Moderne, prometteuse, dynamique, enracinée et prospère. Il faudra faire de Perpignan une perle en Méditerranée. Plus sûre, plus belle, plus chaleureuse, plus vivante, plus méditerranéenne. En changeant d’équipe, en changeant de politique, c’est vers un avenir en grand que nous nous tournerons.

En avant Perpignan !

« Ma liste sera une liste de rassemblement local tournée vers la défense de Perpignan et de tous ses habitants. Mes colistiers représenteront les forces vives de la ville des plus jeunes aux plus anciens, du monde des entreprises à celui des services publics »

C’est tous ensemble que nous pourrons redresser la situation !

Municipales à Perpignan – Robert Ménard : « J’ai besoin de ne plus être seul »

En déplacement pour inaugurer le local de campagne de Louis Aliot puis pour tenir une réunion publique, le maire de Béziers veut croire que la dynamique qui l’a conduit à sa victoire en 2014 peut permettre au député des Pyrénées-Orientales de conquérir Perpignan.
« J’ai besoin que vous gagniez« . Devant les journalistes lors de l’inauguration du local de campagne du candidat Louis Aliot, puis devant 250 personnes assemblées lors d’une réunion publique à la salle des Libertés, le maire de Béziers Robert Ménard était en déplacement ce vendredi 25 octobre à Perpignan, pour apporter son appui à son « ami » candidat pour la quatrième fois à la mairie de Perpignan.

Mes réseaux sociaux

Communiquez, échangez, partagez avec les réseaux sociaux.
En faisant connaître notre liste, en la faisant rayonner, devenez, vous aussi acteurs de la campagne, à nos côtés.
Ensemble, sur les réseaux sociaux, proposons un projet digne de Perpignan, porté par une équipe de conviction.

Il y a les fictions de France Télévisions, et il y a la réalité que voici !

Derrière de nombreux cas de "violences en milieu scolaire", se cachent le communautarisme, la haine anti-Blancs, anti-Français.

Ceux qui ne DISENT pas cette réalité, comment pourraient-ils la traiter ?

Louis Aliot - Perpignan l'avenir en grand

Ma lettre aux personnels de Sankeo. ... Voir plusVoir moins

21 hours plus tôt  ·  

Voir sur Facebook