Perpignan concentre une multitude de richesses et de talents étouffés qu’il faut révéler.
Notre ville est énergique, jeune et dynamique !
Elle est aussi riche de son patrimoine, ses traditions et sa culture catalane.

Malheureusement elle souffre de choix malheureux. La sécurité n’est plus assurée dans le centre comme dans les périphéries abandonnées. Tous les visiteurs se plaignent de la saleté qu’ils constatent mais ce qui affecte le plus les perpignanais, c’est la situation économique en berne.

C’est tous ensemble que nous pourrons redresser la situation.

En ce sens, il appartient de mettre fin à des abus systématiques : le matraquage fiscal local, l’endettement de l’agglomération, le manque de transparence des marchés, l’insécurité, la désaffection du centre-ville…

Nous proposons de tourner la page et de voir désormais l’avenir de Perpignan en grand grâce à une gestion rigoureuse, par la transparence des marchés, par une exigence de sécurité pour les personnes et les biens, par la redynamisation économique de l’agglomération, par une gestion plus juste et plus éthique, par une attention auprès des plus fragiles et des plus âgés, par une concertation de terrain avec les citoyens et les élus…

Ainsi, sera-t-il possible de rétablir la confiance entre tous et dessiner un avenir en grand, un avenir harmonieux pour le redéploiement de l’ensemble de l’agglomération.

Les axes

Voici les axes majeurs dans lesquels nous inscrirons notre action :

  • Sécurité : Améliorer le cadre de vie par des mesures sécuritaires fortes. Il faut réorganiser les services de la police municipale. Elle est déjà très coûteuse et ne rend pas les services que l’on est en droit d’attendre d’elle. Il faut favoriser la proximité le retour de l’îlotage ; il faut insister sur la présence sur le terrain.
  • Je renégocierai le contrat de stationnement avec le gestionnaire pour tirer les tarifs à la baisse et élargir les plages de gratuité. Je proposerai la première heure gratuite. Les mercredi et samedi la deuxième heure gratuite. Il Faudra aussi proposer la gratuité pour des jours ciblés et contingentés avant les grands événements comme les fêtes de Noël ou pendant les Soldes.
    Création de parkings extérieurs avec navettes électriques avec des rotations nombreuses et un cadencement ciblé en faveur du commerce. Large plan d’information sur tous les supports.
  • Environnement : Améliorer les conditions environnementales. Pour des raisons d’économie la mairie a décidé d’éradiquer les plantes dont l’entretien est jugé trop coûteux. Il faut procéder à l’inverse. Il faut « déminéraliser » les places et rues de la ville. Il faut végétaliser au maximum pour rafraîchir la ville et offrir un cadre vivable aux perpignanais. Il faut aussi favoriser les productions locales. Comment peut-on importer des fruits bio qui viennent en avion depuis l’Australie tout en prétendant protéger la planète ?
  • Économie : Bâtir une économie solide autour de nos PME-PMI, commerçants et artisans qui favorisera l’emploi et l’insertion des jeunes en difficultés. Il faut tout d’abord libérer le foncier pour les entreprises. Il faut ensuite choisir d’aider les entreprises en fonction de leurs qualités propres, et pas de leur proximité avec le pouvoir politique municipal.
  • Cœur de ville et immobilier : Le nombre de commerces à l’abandon dans le cœur de ville ne cesse de croître. Dans le même temps, alors que les prix de l’immobilier augmentent dans la plupart des villes françaises, à Perpignan ils ont perdu près de 12 % en 10 ans. Une personne qui a acheté une maison 100 000 € en 2010 doit savoir qu’elle en vaut aujourd’hui 88 000. La gestion de Messieurs Pujol, Grau et Amiel a conduit à ce désastre. Il faut bloquer enfin les installations de zones commerciales en périphérie. En rendant notre ville à nouveau attractive, nous pourrons enrayer l’effondrement des cours du foncier.
  • Enfin transformer Perpignan en une ville plus démocratique et plus moderne où les oppositions auront plus de droits et où les citoyens pourront s’exprimer directement sur les sujets qui engagent durablement les finances de la commune.

Nos priorités pour l’agglomération de Perpignan sont :

  • La sécurité des personnes et des biens

  • Une véritable politique environnementale et une meilleure qualité de vie

  • Une gestion irréprochable et baisse de la fiscalité

  • Une nouvelle dynamique économique

  • Une plus grande attention aux plus fragiles et aux plus âgés

  • Une nouvelle ambition pour notre jeunesse

© C. Métairon / France 3 LR